Les Pensées Négatives, une Cause de Maux de Tête?

De Nikki Walsh

Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous sentir tellement stressé que vous aviez l’impression que votre tête allait exploser ? Beaucoup de gens sont passés par là. La céphalée tensionnelle est peut-être bien le type de maux de tête le plus courant, selon la Clinique Mayo, mais ses causes restent mal connues. Par la force de l’esprit, vous pouvez non seulement atténuer la céphalée tensionnelle mais aussi agir sur sa source et éliminer le facteur de stress sous-jacent. Rien qu’en vous calmant, vous pouvez apaiser la tension dans votre cerveau. En équilibrant le réseau cérébral par les sensations de votre esprit, vous réduisez les tensions dans votre tête à la base même.

Selon Ron W. Rathbun, auteur et moniteur de méditation, « la plupart des tensions qui surgissent dans le cerveau proviennent des pensées négatives que nous entretenons ». Ces « pensées négatives » forment comme des compartiments qui restent emprisonnés dans notre esprit et provoquent la céphalée tensionnelle. En rééquilibrant votre esprit, vous rééquilibrez le réseau cérébral. L’esprit calme la tension dans le cerveau et cela permet de soulager le mal de tête ».

Fotolia_101633284_Subscription_Monthly_M-330x220.jpgComment les compartiments se forment

Les pensées négatives que nous entretenons à notre sujet ou au sujet de autres peuvent rester emprisonnées dans nos esprits et former des « compartiments » qui à l’image de « bagages » ou de « boutons » constituent un stock de mauvaises expériences qui continuent à nous perturber. Elles refont surface dans notre esprit (et notre cerveau) et nous les ressassons encore et encore. Est-ce que ça vous est déjà arrivé ?

Votre esprit élimine « vos boutons » au fil du temps

Ces compartiments sont en réalité une source d’énergie électrochimique qui réactive les pensées négatives que nous entretenons dans notre cerveau. Elles peuvent être à notre propre sujet ou au sujet des autres. Elles provoquent le stress et créent des tensions physiques dans le réseau cérébral. Lorsqu’e nous ruminons nos problèmes, nous provoquons des souffrances physiques qui se manifestent sous forme de céphalées tensionnelles. L’esprit et le corps sont liés ; l’esprit et le réseau cérébral le sont donc aussi.

L’esprit guérit la tête

Nous pouvons défaire la tension dans notre système nerveux en rééquilibrant notre esprit. Une fois la tension défaite, les maux de tête s’en iront. Pour rééquilibrer votre esprit, vous pouvez pratiquer la méditation de Kelee. Cette méthode vous permet de voir clair dans votre esprit et d’y établir le calme. En calmant votre esprit, vous calmez votre cerveau et soulagez immédiatement votre mal de tête.

Par ailleurs, lorsque vous vous exercez à calmer votre esprit, vous vous détachez complètement de l’énergie électrochimique produite par vos compartiments et ceux-ci se consument et diminuent petit à petit. Si vous pratiquez la médiation de Kelee régulièrement, il y a des chances qu’avec le temps, ces compartiments se dissipent et finissent par disparaître complètement.

La méditation de Kelee a une vertu emblématique : avec cette pratique, les choses qui vous perturbaient dans le passé cessent de vous déranger. Cela ne vaut-il pas de l’or ?

Action de l’esprit et vertus de la méditation de Kelee reconnues par la science

L’Ecole de Médecine de San Diego, Université de Californie (UCSD), a intégré la méditation dans le programme de formation des étudiants en médecine pour qu’ils puissent plus tard l’enseigner à leurs patients qui, par cette pratique, pourront contribuer à leur propre guérison.

Une étude de l’UCSD a démontré que la méditation de Kelee réduit le stress, l’anxiété et la dépression.

C’est le Docteur Daniel Lee, professeur clinicien du Centre médical et de l’Ecole de médecine de l’UCSD et enseignant de la méditation, a dirigé une étude médicale. Voici ce qu’il dit à propos des céphalées tensionnelles : « Les maux de tête entraînent une sensation de douleur due à la tension associée aux pensées négatives. Combien de fois avez-vous eu des maux de tête après une interaction négative ? Si vous faites attention, vous remarquerez même que la céphalée tensionnelle résultant d’interactions négatives avec une même personne apparait toujours au même point. C’est bien là un exemple de compartimentation et cela illustre comment les pensées négatives peuvent influer sur la physiologie du corps par le biais de l’énergie électrochimique : elles entrainent un mal de tête qui est effectivement ressenti. Dans notre étude médicale, de nombreux participants ont signalé avoir remarqué une atténuation de leurs maux de tête une fois qu’ils ont commencé à pratiquer la méditation de Kelee ».

En libérant votre esprit, vous soulagez les céphalées de tension

La méditation de Kelee est un bon moyen de renouer contact avec son esprit. Avec le temps, la pratique de la méditation vous permettra de défaire les compartiments et de réduire la fréquence des céphalées tensionnelles. En réalité, c’est l’ensemble de votre corps qui s’en portera mieux – vous vous sentirez en bonne santé.

—Nikki Walsh

Nikki Walsh est une rédactrice indépendante, mère de deux enfants, qui vit en Californie du Sud. Elle a un MBA en marketing de l’Université de la Californie, Irvine et un BSc en biochimie de l’UCSD. Elle pratique la méditation de Kelee depuis 19 ans. Quand elle n’écrit pas, elle est dehors et s’amuse avec ses enfants.

©2016 avec l’autorisation de la Fondation Kelee®

Articles Recommandés